Éditions

code EAN :
9782911199316


Parution : 10/03/1998
format 13x20,5
253 pages
17 euros
Email Facebook Twitter Google Plus

Guy Debord

Anselm Jappe

Traduit de l'italien par Claude Galli (réédition en co-édition Sulliver-Via Valeriano)

Anselme Jappe s'attache d'abord à analyser le concept complexe de spectacle et tente d'en repérer les sources, en particulier chez Marx, Hegel et Lukàcs.
La seconde partie de l'ouvrage retrace le parcours de Guy Debord, depuis l'Internationale Lettriste jusqu'à sa disparition en 1994.

Extrait :

Le chapitre le plus long de La Société du Spectacle, «Le prolétariat comme sujet et comme représentation», est consacré à l'histoire du mouvement révolutionnaire moderne. Comme nous l'avons vu, Debord retrouve l'origine du problème dans la pensée de Marx lui-même et dans la confiance excessive qu'il accorde aux automatismes produits par l'économie, au détriment de la pratique consciente. L'autoritarisme dont ont fait preuve aussi bien Marx que Bakounine au sein de la Première Internationale, est un produit de la dégénérescence de la théorie révolutionnaire en idéologie, résultant d'une malheureuse identification de leur projet avec les procédés de la révolution bourgeoise.