Éditions

code EAN :
9782351220009


Parution : 04/10/2006
format 12,5x19
208 pages
17 euros
» Commander « retour
Email Facebook Twitter Google Plus

La révolution

Gustav Landauer

Traduction nouvelle de l'allemand de Louis Janover et Margaret Manale, présentation de Louis Janover

Gustav Landauer est le représentant majeur de l'anarchisme allemand de la fin du XIXe siècle. Il initiera notamment des expériences de «Théâtre libre populaire». Parallèlement, il expérimentera, en 1895, une coopérative anarchiste de consommateurs. Emprisonné à plusieurs reprises, il sera exécuté en 1919 par les Corps francs.

Pour Landauer, la révolution vise le bonheur individuel et collectif et elle ne peut se concevoir que dans le cadre d'un spiritualisme bien compris. Elle aspire moins «à imposer un nouvel ordre social» qu'à parvenir à «la régénération mentale et psychique de l'humanité».

Extrait :

Nous nous sommes décomposés en atomes, et au lieu de produire des biens pour la consommation, nous fabriquons des marchandises, des biens dépourvus de liens, pour gagner de l'argent, et cet argent n'est pas un simple moyen d'échange à des fins de commodité commune, mais un monstre qui fait des petits; sans parler des valeurs fictives au moyen desquelles les possédants se dévalisent entre eux. Des armées de non-possédants doivent se mettre à la disposition de ceux qui ne veulent pas créer la richesse pour le peuple mais leur richesse privée. Et d'autres armées composées pour la plupart de ces mêmes non-possédants, doivent garantir aux nations les marchés pour écouler leurs biens ou les accroître et, à la main l'arme tournée contre leur propre poitrine, s'imposer à elles-mêmes la paix. Tous les progrès économiques et techniques, aussi formidable que puisse être leur puissance, sont organisés dans un système de décadence sociale qui implique que chaque amélioration des moyens de travail et chaque allègement du travail empire la condition des travailleurs. Notre chemin nous mène à ceci: que ces hommes, qui sont arrivés à la conscience et à la conviction profonde qu'il était impossible de continuer ainsi plus longtemps, s'unissent en associations et mettent leur travail au service de leur consommation.