Éditions

Éditions Sulliver : actualité

Lectures du moment

Sous ce titre, on trouve désormais sur notre site une proposition de quelques titres. Nos dernières parutions, mais aussi des ouvrages liés soit à notre actualité, soit à l'actualité - politique, sociétale, citoyenne... - du monde dans lequel nous vivons.

Corinne Lagorre les 2 et 3 juin sur Radio Notre Dame

Corinne Lagorre sera de nouveau l'invitée de l'émission de James Combépine "Et Dieu dans tout ça ?" sur Radio Notre Dame, vendredi 2 juin à 15 heures. Ce second interview portera notamment sur Voyons-nous, son récent roman paru dans notre collection "Littératures actuelles".
Rediffusion samedi 3 juin à 8 heures.
https://radionotredame.net/emissions/et_dieu_dans_tout_ca/
http://www.sulliver.com/livre_corinne-lagorre-voyons-nous_9782351221556.htm

Rozenn Guilcher à la Médiathèque de Gardanne le 3 juin

Samedi 3 juin, de 10h30 à 12h, Rozenn Guilcher propose une lecture théâtralisée sur le thème «Les voix de l’enfance», à la Médiathèque Nelson Mandela de Gardanne.
Une lecture de 40mn suivie d’une rencontre, d’échanges, de partages.
Médiathèque Nelson Mandela, boulevard Paul Cézanne - 13120 Gardanne
04 42 51 15 16
https://mediatheque.ville-gardanne.fr/
http://www.sulliver.com/livre_rozenn-guilcher-deshabiller-nos-solitudes_9782351221617.htm

Rozenn Guilcher le 7 juin à la librairie "Aux Vents des mots"

Mercredi 7 juin à 19h, Rozenn Guilcher sera accueillie par la librairie «Aux Vents des mots», à Gardanne. Sur le thème "Amour, absence", elle proposera une lecture théâtralisée de textes sur l’amour.
Textes extraits de Déshabiller nos solitudes, son dernier recueil de nouvelles, et de Le goût de toi, roman inédit.
Aux Vents des mots, 32, boulevard Carnot, 13120 Gardanne - 04 42 52 65 47
http://auxventsdesmots.canalblog.com/
http://www.sulliver.com/livre_rozenn-guilcher-deshabiller-nos-solitudes_9782351221617.htm

Nicole Charpail : Quel "théâtre" nous est nécessaire?

Un stage professionnel (Personne/Acteur/Personnage-Quel "théâtre" nous est nécessaire?) sera animé par Nicole Charpail, du 3 au 8 juillet, du 4 au 9 septembre et du 23 au 28 octobre 2017 à la Villa Mais d'Ici, M° Aubervilliers-Pantin-4 chemins.
http://nicole.charpail.free.fr/index.htm
http://www.sulliver.com/livre_nicole-charpail-un-amour-sans-nom_9782351220818.htm

Sandrine Rotil-Tiefenbach: autour de "Grise", une vidéo sur YouTube

L'interview de Sandrine Rotil-Tiefenbach réalisée par Jean-Claude Caillette, dans le cadre de son émission Le Lire et Le Dire, sur Fréquence Paris Plurielle, a été artistiquement illustrée par l'auteure de Grise.
Cette vidéo en trois parties peut désormais être vue en totalité sur YouTube à l'adresse suivante:
https://www.youtube.com/watch?v=L1lZkvyFLRI&spfreload=5
http://www.sulliver.com/livre_sandrine-rotil-tiefenbach-grise_9782351221563.htm  

En préparation

Littérature :

- Sandrine Rotil-Tiefenbach, Karma X. Une jeune femme fantasme sur un homme entrevu dans un bar. Le désir devient bientôt obsessionnel, et s’étend à tous les hommes… Entrecroisant dans son délire amoureux les fruits défendus de son imaginaire, les bribes d’une réalité magnifiée et des éclats de mémoire enfantine, la narratrice se joue de tous les tabous. Et dessine, sous couvert d’une confession intime, un authentique portrait du désir féminin universel.

- Yann Bourven, Beffroi. «Réalité-jour»: la sauvagerie marchande  gouverne le monde, s’appuyant sur la «Sainte Flibanque». Pour lui échapper, Alan Beffroi cherche refuge dans sa «Réalité-nuit»: dérive nocturne dans la ville, rencontres improbables… le «dérèglement». Sous les coups de boutoir de l’imaginaire, les réalités s’inversent, la nuit prend le pouvoir. Voici Beffroi en cavale avec un enfant halluciné dans un monde sens dessus dessous qui n’est peut-être que l’expression de sa propre tempête mentale...

Pourquoi la littérature

La tendance amorcée depuis quelques années se confirme: notre catalogue accorde de plus en plus de place à la collection Littératures actuelles. Sans délaisser totalement les sciences humaines, il nous semble en effet que la littérature est actuellement plus à même de dire un monde complexe et sa rencontre (ou ses collisions!) avec une nature humaine qui y cherche sa place.

Toujours d'actualité

«Une langue morte n’est pas seulement une langue qui n’est plus parlée, ni écrite, c’est aussi une langue rigide qui se mire avec satisfaction dans sa propre paralysie. Comme le langage étatique, censurant autant que censuré. Acharné à remplir ses devoirs de maintien de l’ordre, il n’a d’autre désir ou dessein que d’entretenir l’expansion enivrante de son narcissisme exclusif et souverain. Bien que moribond, un tel langage n’est pas sans effet, car il contrecarre activement le fonctionnement de l’esprit, esquive la conscience, étouffe le potentiel humain.»
Toni MORRISON

«On n’écrit de livre "digne" que: 1) si l’on pense que les livres sur le même sujet ou sur un sujet voisin tombent dans une sorte d’erreur globale (fonction polémique du livre); 2) si l’on pense que quelque chose d’essentiel a été oublié sur le sujet (fonction inventive); 3) si l’on estime être capable de créer un nouveau concept (fonction créatrice).»
Gilles DELEUZE

«Chanter ou ne pas chanter, voilà la question et il ne saurait être de salut dans la poésie pour qui ne chante pas, bien qu’il faille demander au poète plus que de chanter. Et je n’ai pas besoin de dire que, de la part de qui ne chante pas, le recours à la rime, au mètre fixe et autre pacotille ne saurait jamais abuser que les oreilles de Midas.»
André BRETON

«Un artiste digne de ce nom ne se méprend pas sur le sens de son époque. Il souffre avec elle, il se prononce pour elle, et, sans jouer les Cassandre, il est la conscience du destin collectif où elle est entraînée. Il possède la lucidité; il possède aussi le pouvoir d’expression. Il est plus qu’un miroir ou un écho, il est le présent et l’avenir tout ensemble, et son expérience vivante s’inscrit sur l’expérience collective, pour la comprendre et la dépasser.»
Henri FLUCHÈRE