Éditions

Éditions Sulliver : actualité

En exergue

«Regarde-toi parmi les morts-vivants qui tournent en rond: rien n'est détruit, tout est en place, la torture cérébrale tourne à plein régime, à la chinoise de Mao, «lavage de cerveau», même si aujourd'hui la Sainte Flibanque n'utilise plus ce terme (devenu tabou dans notre Société tragilibérale). Mais nous sommes quand même une bonne masse de losers, pense-t-il à voix haute, un bon troupeau bavant trimant vieillissant à même la rééducation par la surconsommation…»
Yann Bourven, Beffroi  

Guérilla solo

«La Femme», oui. Mais qu’est donc une femme? La putain qu’on vend? La vierge qu’on viole? L’égale qu’on ignore?… Un four? Un puits? Un corridor?… Un dedans ne vaut-il pas un dehors? Ou bien le repos du guerrier justifie-t-il toutes les meurtrissures intérieures?
Insurrection du verbe être

Il me faut reconnecter dans ma tête cette prise mâle-femelle, elle pourrait me faire gagner d’une simple illumination quatre milliards de moi-même.
Ils ont tué l'albatros

… irraisonnable indéchiffrable irréductible, rue dans les brancards jusqu’à désarçonner le cavalier intérieur dont ils t’ont lesté, valdingue cette rosse d’un coup de reins pour vivre ta vie de pur-sang, éjecte-toi de ce corral boueux en un cabrage insolent, ne hennis plus à l’unisson, la réappropriation de ta voix te préservera d’avoir à mêler ton cri au braiement des ânes et au bêlement des moutons…
La citadelle Espérance

Cette langue-là elle veut des formes sonores inédites des phonèmes alléchants des accouplements sémantiques bandants elle veut des couleurs nouvelles des couleurs avoyelles elle nous veut libérés de la prison carrée des logiques exiguës elle veut que nous aspergions d’un frai de mots imprévus les concepts entrevus…
La guérilla des poètes
 

Pourquoi la littérature

La tendance amorcée depuis quelques années se confirme: notre catalogue accorde de plus en plus de place à la collection Littératures actuelles. Sans délaisser totalement les sciences humaines, il nous semble en effet que la littérature créative est actuellement plus à même de dire un monde complexe et sa rencontre (ou ses collisions!) avec une nature humaine qui y cherche sa place.

Toujours d'actualité

«Une langue morte n’est pas seulement une langue qui n’est plus parlée, ni écrite, c’est aussi une langue rigide qui se mire avec satisfaction dans sa propre paralysie. Comme le langage étatique, censurant autant que censuré. Acharné à remplir ses devoirs de maintien de l’ordre, il n’a d’autre désir ou dessein que d’entretenir l’expansion enivrante de son narcissisme exclusif et souverain. Bien que moribond, un tel langage n’est pas sans effet, car il contrecarre activement le fonctionnement de l’esprit, esquive la conscience, étouffe le potentiel humain.»
Toni MORRISON

«Quand ils proposent aux éditeurs leurs premiers manuscrits, Samuel Beckett ou Claude Simon – pour citer deux auteurs qui recevront plus tard un prix Nobel de littérature – n’intéressent à peu près personne. Ils ne répondent pas, en effet, aux normes qualitatives agréées à l’époque. Les mérites qu’on finira par leur reconnaître seront évalués au regard d’une échelle que leurs œuvres auront-elles-mêmes contribué à établir.»
Jérôme LINDON

«On n’écrit de livre "digne" que: 1) si l’on pense que les livres sur le même sujet ou sur un sujet voisin tombent dans une sorte d’erreur globale (fonction polémique du livre); 2) si l’on pense que quelque chose d’essentiel a été oublié sur le sujet (fonction inventive); 3) si l’on estime être capable de créer un nouveau concept (fonction créatrice).»
Gilles DELEUZE

«Un artiste digne de ce nom ne se méprend pas sur le sens de son époque. Il souffre avec elle, il se prononce pour elle, et, sans jouer les Cassandre, il est la conscience du destin collectif où elle est entraînée. Il possède la lucidité; il possède aussi le pouvoir d’expression. Il est plus qu’un miroir ou un écho, il est le présent et l’avenir tout ensemble, et son expérience vivante s’inscrit sur l’expérience collective, pour la comprendre et la dépasser.»
Henri FLUCHÈRE