Éditions

code EAN :
9782911199981


Parution : 15/11/2006
format 15x22
428 pages
22 euros
» Commander « retour
Email Facebook Twitter Google Plus

Herman Melville

Lewis Mumford

Traduit de l'américain par Nicolas Blanc-Aldorf, Patrick Chartrain, Irénée D. Lastelle et Fanny Tirel

«Il avait quitté l'Amérique à la recherche d'aventures, et il les avait vécues. Il était maintenant prêt à aller de l'avant, à quitter la nonchalance des mers du Sud, à renoncer aux joies et aux misères des chasseurs de baleines pour poursuivre sa quête bien plus loin encore, et à la porter à un degré plus élevé.»

Plus encore que la vie et l'œuvre de Melville, c'est la vision du monde du Titan américain que nous découvrons ici, presque deux cents ans après la naissance de l'auteur de Moby Dick. Editée en 1929 à NewYork – et inédite en français – cette biographie est une approche empathique de la pensée et de l'art de celui qui fut «le plus grand écrivain d'imagination que l'Amérique ait enfanté».

Lewis Mumford (1895-1990) demeure aujourd'hui l'un des plus fervents explorateurs de l'histoire du génie inventif humain, et sa critique des sociétés contemporaines l'une des plus visionnaires et des plus fécondes.

Première traduction française de cet ouvrage.

Presse :

On referme cette biographie avec l'impression que, du statut d'écrivain, Melville aura tout connu: célébrité, obscurité, solitude, sagesse austère, accomplissement fertile, tâtonnements abyssaux...
D'une voix claire et sonore, directement audible pour le lecteur contemporain, Lewis Mumford suit ces tribulations pas à pas, sans révélation fracassante ni érudition superflue, mais avec l'application vigilante d'un ami aussi conscient des grandeurs que des failles de son sujet. Aucune hagiographie mais une clairvoyance pleine de hauteur. La rencontre de l'artiste et de son modèle que prisait Baudelaire.

Stéphanie de Saint-Marc - Le Monde

Cette biographie superbement écrite, et encore jamais traduite en France, reconstitue la quête intérieure que Melville a transportée sur tous les océans: celle du mystère de la contingence du mal.
André Burguière - Le nouvel Observateur

C’est une reconstruction minutieuse, aux accents lyriques, de la vie de l’écrivain. Le livre de Mumford est aussi un document: il constitue l’une des étapes de la réhabilitation posthume de Melville. Plus de 80 ans après la publication initiale de cette biographie, nul ne conteste plus la place d’Herman Melville au panthéon de la littérature mondiale.
Olivier Lascar - Sciences et Avenir

Ce livre exceptionnel est une rencontre au sommet entre l'auteur de Moby Dick, sans doute le plus grand écrivain américain du XIXe siècle, et l'historien, critique et urbaniste Lewis Mumford (1895-1990) considéré comme le dernier des grands humanistes.
Charles Jacquier - Courant alternatif

C'est une analyse profonde de la pensée et de l'art de celui qui fut "le plus grand écrivain d'imagination que l'Amérique ait enfanté", dixit l'auteur.
Mémoire des arts

 

Extrait :

Moby-Dick est une histoire de la mer, et la mer est la vie «dont les eaux de profond malheur sont salées par les larmes humaines». Moby-Dick est l'histoire de l'éternel Narcisse qui est en l'homme, fixant toutes les rivières et tous les océans afin de s'emparer du fantôme insondable de la vie – périssant dans les eaux illusoires. Moby-Dick est un portrait de la baleine et une présentation des puissances démoniaques de l'univers qui tourmentent et frustrent et anéantissent l'esprit humain. L'œuvre demande à ceux qui veulent la pénétrer de rassembler toutes leurs forces. Aucune autre fable, hormis peut-être celle de Dante, n'exige que nous ouvrions autant de portes et que nous tournions autant de clefs secrètes; puisqu'en somme Moby-Dick est un labyrinthe, et ce labyrinthe est l'univers.