Éditions

code EAN :
9782911199820


Parution : 02/12/2005
format 12,5x19
368 pages
20 euros
» Commander « retour
Email Facebook Twitter Google Plus

Tombeau pour le repos des avant-gardes

Louis Janover

Défenseur obstiné d'un «Marx critique du marxisme» dressé contre les systèmes d'oppression qui se réclamaient de son nom, Louis Janover brosse le tableau de l'œuvre au noir des avant-gardes, pleines de bruit et de fureur soigneusement dosés. Et il met en lumière ce paradoxe: comment les mouvements les plus novateurs, les plus subversifs, alors même qu'ils croyaient en finir avec le jugement de la culture bourgeoise et enterrer tous les conformismes, ont-ils apporté du sang frais à un système ankylosé?

Défile sous nos yeux le roman politique d'un siècle, tant il est vrai que l'intelligentsia, après avoir été le fer de lance de la contestation, est devenue l'esprit du capital flexible, partout à l'œuvre dans la culture alors même qu'on ne l'y voit pas.

Louis Janover a été membre du groupe surréaliste dans les années 1950. Il a collaboré à l'édition des œuvres de Karl Marx dans la Pléiade, et à la revue Études de marxologie. Il est l'auteur de plusieurs essais critiques sur l'intelligentsia et sur le surréalisme.

Extrait :

Les petits-bourgeois intellectuels sont passés orfèvres en matière de manipulations sémantiques. Ils étaient condamnés à faire ce pourquoi leur fonction les destinait: porter à la conscience des élites dirigeantes que le monde capitaliste doit changer le personnel chargé de contrôler la base s'il veut durer encore quelques millénaires. Et dès lors que ceux auxquels ils s'adressaient comprirent le message, plus rien ne fut interdit à ces Enragés aux dents longues. Ils ont fait eux-mêmes le vrai Thermidor de Mai 68, un Thermidor moderniste, en prenant certains éléments de leur propre mouvement d'émancipation pour les mettre au service de la société qu'ils prétendaient subvertir; et en se tournant vers le passé pour en extraire le summum de l'imagerie révolutionnaire et la transformer en révolution-spectacle.