Éditions

Éditions Sulliver : actualité

Email Facebook Twitter Google Plus
 

Brèves de conscience

Qu’est donc une femme? Un four? Un puits? Un corridor?... Un dedans ne vaut-il pas un dehors? Le repos du guerrier justifie-t-il toutes les meurtrissures intérieures?

Les coups de matraques de la police transforment en hématomes internes les plus bénignes velléités d’un tant soit peu s’opposer. La police prend du poids, c’est un signe de bonne santé. La police se déploie, elle connaît son métier. Elle ratisse. Ratonne, quelquefois, par excès.
La police est une gangrène? Elle est une boîte de pandores qui épouvante et désespère les enfants égarés? Rachid, mon petit, tu n’as aucune raison de t’inquiéter. Les passages à tabac sont rares, et souvent justifiés. Les bavures exceptionnelles, et parfois sanctionnées. La police est une grande sœur. Avec son caractère, un peu entier. Ses méthodes. Policières, faut-il s’en étonner?...

Nos modernes Grands Prêtres ne sont pas en reste de miracles, ils ont changé leurs ouailles en cobayes et en rats. Voguant sur la vague inépuisable du progrès, ces compétiteurs jubilent: ils vont repousser la ligne d’arrivée! Ils explorent des pistes pour l’immortalité… Enjambent les frontières du virtuel, repoussent celles de l’objectivité. Introduisent la relativité dans la déontologie scientifique…

Toujours d'actualité

«En littérature, je suis pour le grand contre le petit, et, en politique, je suis pour les petits contre les grands.»
Victor HUGO

«Il y a dix mille façons de s’occuper de la vie et d’appartenir à son époque. Nous ne sommes pas pour que dans un monde désorganisé les intellectuels se livrent à la spéculation pure. Et la tour d’ivoire nous ne savons plus ce que c’est. Nous sommes pour que les intellectuels entrent eux aussi dans leur époque; mais nous ne pensons pas qu’ils puissent y entrer autrement qu’en lui faisant la guerre.»
Antonin ARTAUD

«… parce que être poète, de nos jours, c’est vouloir de toutes ses forces, de toute son âme et de toute sa chair, face aux fusils, face à l’argent qui lui aussi devient un fusil, et surtout face à la vérité reçue sur laquelle nous, poètes, avons une autorisation de pisser, qu’aucun visage de la réalité humaine ne soit poussé sous le silence de l’Histoire.»
Sony LABOU TANSI

«Toute littérature est assaut contre la frontière.»
Franz KAFKA

«Des mots? Quand nous manions des quartiers de monde, quand nous épousons des continents en délire, quand nous forçons de fumantes portes, des mots, ah oui, des mots! mais des mots de sang frais, des mots qui sont des raz-de-marée et des érésipèles et des paludismes et des laves et des feux de brousse, et des flambées de chair, et des flambées de villes…»
Aimé CÉSAIRE

«Changer le monde n'est ni folie ni utopie mais justice.»
Miguel de CERVANTES